Main Page

From Diktya
Jump to: navigation, search
Site en création !
Blik en pré-
opérations.
Projet DIKTYA
Diktyologie de la transdisciplinarité diktyologique



Ce site est dédié à un projet de recherche diktyologique participatif appliqué à l'étude, à l'expérimentation et au déploiement d'une ontodiktyologie de la Recherche Libre au service de la sapience.

Cadre du Projet

Banc Test

Thésaurus

Liste de discussion du groupe de travail projet (bien-venue à qui veut).

Blog

annuaire des thématiques


Sont ici compris :
  • la sapience comme le commun des savoirs raisonnés de l'humanité,
  • une (onto)diktyologie comme un maillage interligent d'ontologies,
  • un "blik" comme une systèmique fonctionnelle d'aide à la conflexion d'ontologies spécialisées ou particulières.
Le projet Diktya porte sur l'expérimentation virtuelle d'une diktyologie de la sapience par la mise en réseau hybride de bliks :
  • de recherches participatives,
  • et d'explorations personnelles ou de concrétisations artificielles.
Il en est espéré l'analyse d'une architectonie, ou grammaire de l'univers, pouvant servir de référentiel commun pour la compréhension du "sapiens plus machina" et de son capax, c'est à dire de sa capacité personnelle et collective à s'adapter à l'évolution de sa contexture de vie et aux conséquences de ses propres adaptations sociétales.
De façon générale le "Plus Machina" (PM) est compris comme l'espace de la vie "plus-humaine" telle qu'augmentée par ses machines et leur mise en réseau maillé numérique étendu ("multimatique").
La singularité technologique que nous vivons est ici prise comme le moment où le "sapiens plus machina" prend le pas sur le "sapiens sapiens" :
  • le passage d'une raison pour la sapience fondée sur la simplicité d'une logique d'analyse linéaire de la dialectique entre les énactions de monolectique cybernétique des autonomies propres des choses (réalité),
  • au "post-Poincaré" (sa non-résolution analytique du problème à n corps pour n > 2) et, par là, du chaos d'une complexité dont nous identifions la polylectique comme "agorique", à l'image comportementale des agoras, telles que les marchés, la socialité, les gouvernances, les relations internationales et plus fondamentalement l'incomplétude mathématique et la physique quantiquo-relativiste (PQR). A ceci s'ajoute la nécessité d'un traitement doxastique (raisonnement sur ce qui est cru) du contexte et d'un approfondissement de l'augmentation mathétique (science de l'apprentissage).